Les chiffres trompeurs

Share
Une image de thermomètre.
Français
The Snell Group

Malgré le fait que votre imageur infrarouge peut afficher une étendue de plage de températures très élevées ou très basses, il est possible que votre camera ne fonctionnera pas dans ces conditions. Il est nécessaire de faire la distinction entre les capacités indiquées en contraste avec l’étendue réelle des températures qui permettent son bon fonctionnement. La plage des caméras est définie comme: «la plage prédéfinie de températures pouvant être visualisées et / ou mesurées ». Certaines caméras ont une seule plage de températures prédéfinie, et d'autres en plus, et celles-ci doivent être correctement sélectionnées par le thermographe.

En observant une caméra typique avec plages préréglées, nous pouvons nous apercevoir des gammes suivantes; plage # 1 = -40°C à 120°C, plage # 2 = 0°C à 500°C, et plage # 3 = 200°C à 2000°C. En raison de cette grande variation de capacité de températures du très froid au très chaud, il est normal de supposer que nous pourrions également travailler dans des conditions de températures ambiantes extrêmes. Nous négligeons souvent les limitations qui figurent dans la table des spécifications dans le manuel d'utilisateur.

En fait, les limites opérationnelles pour ce modèle de caméra, est de -15°C à 50°C, ce qui est une différence marquée par rapport aux valeurs de la plage de température de la caméra. Ces limites sont à peu près les mêmes entre la majorité des caméras infrarouges quel que soit le fabricant ou le modèle. Puisqu’il peut être nécessaire de travailler en dehors des températures conseillées, nous devons donc prendre compte que dans ces conditions, nos données de températures pourraient ne pas être précises. À un moment donné, la température de la caméra atteindra un point où elle ne pourra pas se stabiliser, et son bon fonctionnement en souffrira.

En se déplaçant d’un endroit réchauffé vers l’extérieur froid, ou vice versa, la condensation qui peut se développer sur l’objectif de la caméra peut également présenter des problèmes. Telle condensation dû aux changements de températures peut rendre votre camera moins précise. Pour l’empêcher, vous pouvez placer votre camera dans un sac en plastique léger. N’empêche, la condensation sur le sac en plastique peut également modifier le pourcentage de transmission que vous avez soigneusement mesuré et compensé, augmentant ainsi les erreurs potentielles pour toutes les températures captées. La Correction de non-uniformité (NUC) est un autre problème qui se manifeste lorsque vous-vous déplacez de températures différentes. Si votre camera en est équipé, attendez-vous à ce que votre caméra fasse le NUC automatiquement, en figeant l'image fréquemment, jusqu'à ce qu'elle se stabilise selon la nouvelle température ambiante.

Nous pouvons également abriter la caméra en la gardant dans un environnement stable et approprié jusqu'à ce que nous en ayons besoin, et en s’en servant rapidement puis en la retournant a l’abris pour qu’elle se restabilise. Cela peut être aussi simple que de la placer à l'intérieur de votre manteau lorsqu’elle n'est pas utilisée. La capacité de la plage thermique et l’étendue des températures qui permettent le bon fonctionnement de votre caméra se trouvent normalement dans votre manuel d'utilisateur. Prenez quelques minutes pour vous familiariser avec ces chiffres.

Si vous avez aimé ce communiqué, vous aimerez nos capsules tehniques. Recevez de nouvelles capsules directement par courriels chaque semaine!
Inscrivez-Vous Ici