Le chien, le chat, et pourquoi pas la Harley!

Share
Le chien, le chat, et pourquoi pas la Harley!
Français

Après avoir suivi un cours de thermographie Niveau I, la plupart des étudiants ont hâte de mettre en pratique les techniques apprises. C’est une excellente chose car,  et c’est vrai pour  tous les domaines, il est impossible de bien travailler et de prendre de l’expérience sans mettre en pratique les notions apprises.  L’imageur thermique doit être utilisé souvent et régulièrement pour acquérir une expérience utile. L’utilisation régulière de celui-ci pour inspecter les équipements doit être encouragée. C’est très avantageux pour l’employeur et pour l’employé.

En réalité la plupart des gens de maintenance utilisent les caméras IR comme un outil diagnostic parmi tant d’autres et bien souvent comme dernier recours. Cependant, l’imagerie thermique est une technologie très puissante et efficace, qui demande des procédures et analyses singulières. Il est difficile d’utiliser efficacement cette technologie si elle n’est pas intégrée de façon adéquate et systématique dans les programmes d’inspections.

Que peut-on faire pour aider à bien utiliser les imageurs thermiques? Si vous avez accès à une caméra IR, voici quelques suggestions. Et pour ceux qui n’ont pas accès à une caméra, hors de leur lieu de travail, d’autres conseils suivront.

On utilise les imageurs thermiques pour  trouver des anomalies thermiques. On peut se pratiquer sur tout : animaux, équipements électriques ou  mécaniques. Les animaux font de merveilleux sujets : chats, chiens, écureuils, chevreuils… Les objets inanimés sont aussi très intéressants : cafetières, motos, autos et même la maison du voisin.

Qu’importe l’objet d’analyse, l’image doit toujours être la plus parfaite possible. La composition, la perspective, la plage, le niveau et le focus doivent être ajustés pour mettre en évidence l’anomalie thermique. Que ce soit FIDO ou le CCM d’une usine, l’image thermique est traitée de la même façon. Qu’importe l’importance du thermogramme, en pratiquant avec l’imageur et le logiciel d’analyse, et en prenant de l’expérience, les rapports s’amélioreront et le travail deviendra de plus en plus facile et plaisant « C’est en forgeant qu’on devient forgeron ».

Et si vous ne pouvez avoir un imageur à la maison, pratiquez-vous au travail : vérification de la caméra sur le canal lacrymal de confrères. Au déjeuner ou durant les pauses, vérifiez les aliments qui sortent du micro-onde, placez des boissons froides et chaudes sur une table, ajustez les plages et niveaux pour faire ressortir les moindres anomalies thermiques sur chacune des surfaces observées. Visez les lumières, les chargeurs de batteries, le moniteur…

Optimisez le temps utilisé avec la caméra IR, il  est précieux. C’est ainsi que les connaissances se concrétiseront, que l’expérience s’accumulera et que les inspections deviendront de plus en plus faciles et très efficaces.

Si vous avez aimé ce communiqué, vous aimerez nos capsules tehniques. Recevez de nouvelles capsules directement par courriels chaque semaine!
Inscrivez-Vous Ici