Bâtiments - Problèmes typiques

Share
Room clutter in the way of an inspection
Français

L’on rencontre plusieurs difficultés lors des inspections par imagerie thermique des immeubles. Plusieurs problèmes n’apparaissent qu’arrivé sur les lieux. Ce papier présente des conseils qui pourront vous aider à contourner certains des obstacles lors de vos prochaines inspections.

L’un des problèmes rencontré est le fouillis d’objets sur les murs. Photos, peintures, posters, décorations, bibliothèques, meubles, étagères... Tous ces éléments cachent ou camouflent les signatures thermiques recherchées. Ces signatures thermiques nous indiquent la présence et la performance de l’isolation thermique. Souvent, nous demandons au propriétaire du bâtiment d'enlever tous les objets sur les murs, sans leur expliquer la raison pour laquelle ils doivent être enlevés. Afin d’obtenir une bonne collaboration, il est important de bien expliquer au propriétaire les raisons de cette demande. Cette demande doit se produire lors de la fixation du mandat de l’inspection. Tout objet non en contact direct sur les murs (posters, photos…) change la conductivité du mur. Les poches d’air aux interfaces mur-poster, comme nous le savons à cause de l’air piégé, diminueront la conduction. Naturellement les seules surfaces qui nous intéressent pour l’inspection sont les murs extérieurs de l’enveloppe thermique. Ceux-ci incluent les garde-robes, les cages d’escaliers et murs de garages qui sont connectés avec l’intérieur. Si bien expliqué, le propriétaire sera plus coopératif et vous offrira des conditions plus faciles pour l’inspection.

Une horloge représentant l'heure de la journée

L’accès est un autre problème souvent rencontré. Quelles sont les heures où nous pouvons avoir accès à l’immeuble ? Ces heures sont-elles adéquates pour une inspection ? Pour les immeubles commerciaux ce n’est généralement pas un problème, mais contrairement pour les immeubles résidentiels. Quel est le meilleur moment de la journée pour une inspection ? Tôt le matin : de 4h à 5h. De nombreux occupants ne sont pas disposés à autoriser l'entrée si tôt le matin. Cela nous force à faire la course contre les effets du soleil sur le bâtiment. En arrivant au lever du soleil, le premier mur à inspecter est le mur orienté vers l’est. Ensuite, travaillez en avance sur le mouvement du soleil de l'est au sud, de l'ouest et au nord. On doit se rappeler que le ΔT minimum (10°C) est entre la surface intérieure et extérieure du bâtiment. La température de la surface extérieure peut être affectée rapidement par le soleil en réduisant ou inversant le ΔT.

Ce sont deux exemples parmi les défis rencontrés lors des inspections de bâtiments. À mon avis, ce sont les plus faciles à surmonter, avec une discussion préalable et une planification détaillée avec le propriétaire du bâtiment. Si non, ce sont des problèmes sérieux. L’on ne doit pas prendre pour acquis que le client est au fait des conditions nécessaires pour l’inspection d’un immeuble et que le client connaît les conditions requises pour une inspection selon les règles. C’est votre devoir de l’expliquer au client.

Si vous avez aimé ce communiqué, vous aimerez nos capsules tehniques. Recevez de nouvelles capsules directement par courriels chaque semaine!
Inscrivez-Vous Ici